L’Eclat Numéro 01

Mai 2011
lundi 9 février 2015
par  Gia

Mai 2011

Le mouvement libertaire s’organise dans l’Ain..

La Coordination Libertaire de l’Ain a choisi cette date symbolique du premier mai pour faire sa première apparition publique. Notre journal, l’Éclat, paraîtra tous les deux mois et accordera une large place aux mouvements sociaux dans le département.
On ne manquera pas de nous poser certaines questions. Autant y répondre tout de suite :

D’où sortons-nous ?

La CLA n’apparaît pas ex nihilo. Depuis plusieurs années, des militant-e-s libertaires s’investissent dans les syndicats, dans les associations, dans les collectifs pour faire vivre la démocratie directe et favoriser l’auto-organisation des luttes. Ces militant-e-s se sont croisé-e-s, ont noué des liens, ont partagé des combats. On aurait pu en rester là, mais il nous a semblé nécessaire de coordonner nos forces. La CLA est née de la volonté de donner plus de visibilité au mouvement libertaire dans l’Ain
Que voulons-nous ?
La CLA regroupe les militant-e-s anarchistes du département de l’Ain qui œuvrent pour l’avènement du communisme libertaire. Notre démarche est résolument anticapitaliste et antiétatique. Nous cherchons à construire, au quotidien, une société dans laquelle chacun-e pourra épanouir librement son individualité. Cette société, nous ne la concevons pas comme un idéal lointain ou une vaine utopie : elle est à la portée de nos forces, pour peu que nous sachions nous organiser et donner un minimum de cohérence à nos actes.

En quoi sommes nous différents des autres organisations ?

L’anti-capitalisme, d’autres s’en revendiquent et il n’entre pas dans notre propos de critiquer les individus ou les groupes qui luttent, à nos côtés, contre l’exploitation des êtres humains. Il nous semble cependant nécessaire de construire un mouvement libertaire autonome et clairement identifiable : la CLA n’est pas un parti de plus. Nous sommes profondément convaincu-e-s que la délégation de pouvoir ne peut qu’aboutir à la reproduction de l’ordre social existant, quelles que soient les bonnes intentions de celles et ceux qui prétendraient exprimer la volonté du peuple. C’est en prenant en main nos luttes et non par les urnes que nous pourrons construire une société plus juste.

Que lirez-vous dans l’Éclat ?

Comme nous l’avons écrit plus haut, nous rendrons compte des luttes, souvent isolées et sectorielles, menées dans le département. En leur donnant une large audience, nous espérons contribuer à leur convergence. Parallèlement à ce travail d’information, l’Éclat cherchera à faire connaître les grands classiques de l’anarchisme pour mettre en évidence, loin de toute intention dogmatique, leur actualité et leur pertinence. Nous tenterons enfin de proposer des analyses et des éléments de réflexion théorique qui viseront à rendre nos actions plus efficaces.

PDF - 1.7 Mo

Navigation

Articles de la rubrique